top
menu MENU
PRAT.FR | Vos droits en action

La date sur le bulletin de paie vaut présomption d'ancienneté


La date d’ancienneté figurant sur le bulletin de paie vaut présomption de reprise d’ancienneté, charge à l’employeur de rapporter la preuve contraire.


En l’occurrence, la date d’entrée dans l’entreprise mentionnée sur les fiches de paie d’un salarié ne correspondait pas à celle figurant sur son contrat de travail, lequel n’évoquait aucune reprise d’ancienneté.


Contrairement à ce que prétendait l’employeur, dont l’argument avait été reçu par le Conseil de prud’hommes, l’ancienneté à retenir n’est pas nécessairement celle indiquée sur le contrat de travail.


Les juges du fond auraient donc dû rechercher si les mentions figurant sur les bulletins de paie ne faisaient pas présumer l’ancienneté revendiquée par le salarié.

PARTAGER SUR
NOS ACTUALITÉS TOUTES NOS ACTUALITÉS more

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d'infos Accepter